Accueil du site > Projets par pays

RAFIA - Projet quinquennal de sécurité alimentaire et économique (P5-SAE)

JPEG


C’est un nouveau programme quinquennal (2017-2021) élaboré par LD et mis en œuvre par ces partenaires locaux (RAFIA, U-CMECS et GEL NT) pour renforcer les acquis des programmes précédents. Ce programme est mis en œuvre au Togo, plus précisément dans la région des savanes. La zone d’action de RAFIA dans le cadre de ce programme se situe dans les préfectures de Tône, oti, Kpendjal et Kpendjal-ouest. Elle a pour groupe cible les producteurs et productrices de riz regroupés autour des organisations paysannes (7 unions préfectorales organisées en union régionale), les étuveuses du riz, les producteurs agro écologiques. Il a pour objectif : la sécurité alimentaire et économique des populations de nos zones d’intervention est améliorée durablement à travers une offre diversifiée et adaptée de services d’appui à l’agriculture, à l’entrepreneuriat et au financement rural. Les actions menées par RAFIA portent sur 04 grands volets à savoir : l’organisation et structuration des organisations à la base, l’appui à la production agricole, l’appui à la transformation et à la commercialisation avec la prise en compte du volet environnement et entrepreneuriat et la mise en place et animation des cadres de concertations publics privés au tour des thématiques de développement. Ainsi la stratégie dans le cadre de ce programme est basée sur une approche d’appui intégré aux bénéficiaires, combinant à la fois le renforcement des capacités, l’installation de modalités de concertation entre acteurs publics et privés, le genre, l’appui agricole, l’entrepreneuriat, la micro finance, la dimension environnementale et la capitalisation/recherche-action afin de garantir la durabilité des résultats. Le programme est dans sa deuxième année d’exécution. En matière d’organisation et structuration, à part l’Union régionale de producteurs du riz avec 5 Unions préfectorales, deux nouvelles Unions préfectorales ont vu le jour suite au nouveau découpage administratif avec 7 préfectures dans la région des savanes (UP Kpendjal-ouest et Oti Sud), 4 nouvelles coopératives d’étuvage du riz ont été identifiés et accompagnées, la mise en place d’un réseau des 8 coopératives d’étuvage du riz dans la région de savanes dénommé RECER est mis en place par les 8 coopératives d’étuvage du riz accompagnées par le programme. L’union régionale des producteurs du riz compte 89 coopératives de production de riz avec plus de 3582 membres dont plus de 60% de femmes. 08 coopératives d’étuvage de riz membres du RECER accompagnées ont un effectif total de 121membres essentiellement de femmes (plus de 95%). Pour ce qui concerne le volet appui à la production agricole, en plus les producteurs du riz et les producteurs maraicher accompagnés, l’accent est mis l’approche agro écologie avec l’identification et accompagnement de 03 nouvelles coopératives agro écologiques avec 130 membres. A cet effet, ils ont été renforcés en production de matières organique, équipé en petit outillage de production de matières organiques et de pépinières et de production de plans. 2000 plants ont été distribués à 13 producteurs pour l’adoption de la pratique agroforesterie sur 7,5 ha et 5 coopératives pour disposer de parc à bois à long terme pour l’étuvage du riz. Par rapport aux cadres de concertation entre acteurs public-privé, un cadre de concertation des acteurs de promotion de la filière riz est mis en place et animé, le cadre de concertation à l’échelle communautaire au tour des thématiques de développement est amorcé au niveau de deux cantons (Nagbéni et Naki-est). Pour promouvoir le riz étuvé, le réseau des coopératives d’étuvage du riz est mis en place par les coopératives d’étuvage dans le but de fédérer leurs énergies pour mieux faire face aux enjeux du secteur. Ce réseau a négocié 2 points de vente du riz étuvé dont 01 dans le local de l’UR, organiser une table ronde avec les acteurs culinaires pour baliser la voix pour un partenariat, enregistrer et diffuser une émission radiophonique sur le réseau RECER et ces produits (riz étuvés et riz blanc). Par ailleurs, les membres de ce réseau ont été renforcés sur l’hygiène et assainissement, la production du riz étuvé avec le nouveau kit, etc. ce qui a permis en 2017 aux coopératives de transformer et commercialiser 9 060 Kg du riz pour un chiffre d’affaire de 45 976 500FCFA soit une augmentation de 5.8% par rapport au chiffre d’affaire de 2016. De même il y a une évolution de la quantité du riz transformée de 6,7% par rapport en 2016. Pour la production du riz paddy, en 2017, il y a eu une production de1966 375 kg du riz paddy produits et 967 912 kg du riz paddy vendu avec un chiffre d’affaire de 106 437 320 FCFA, soit une augmentation de 2,6% par rapport au chiffre d’affaire de 2016.

Le management des connaissances au service du développement