Accueil du site > Projets par pays

RACINES - MOBILISATION DES CONJOINTS DES FEMMES SEROPOSITIVES SUIVIES AU CENTRE ADIS DE RACINES A COTONOU POUR LE DEPISTAGE ET LE RENFORCEMENT DE LA PRISE EN CHARGE FAMILIALE DU VI

Le présent projet, financé par Fondation de France, est mise en œuvre par RACINES dans sa première phase de janvier 2014 à décembre 2016 puis renouvelé pour 2 ans de janvier 2017 à décembre 2018. Ce projet vise à accroitre la participation et l’implication des hommes (époux, partenaires) dans la prise en charge familiale du VIH au centre ADIS de RACINES, à travers l’aide au dépistage des conjoints et au partage du statut dans le couple. Plus précisément, il est prévu d’atteindre au cours de cette phase de 2ans les résultats suivants :

  • 70 conjoints de femmes séropositives de la file active ont été dépistés
  • 70 couples sérodiscordants ou séroconcordant VIH+ suivis au centre ADIS de RACINES ont partagé leur statut sérologique
  • Les capacités économiques de 30 femmes qui ne sont pas en couple ont été renforcées
  • 50% de conjoints de femmes séropositives de la file active de ADIS ont amélioré leurs attitudes et connaissances sur le genre et le VIH
  • 50% de femmes ont augmenté leurs revenus économiques Les actions menées par RACINES dans le cadre du dit projet ont concerné :
  • L’organisation des séances de sensibilisation et d’intermédiation, de dépistage volontaire et gratuit des époux/ partenaires des femmes suivies à ADIS
  • La mobilisation des conjoints des femmes VIH+ autour de la thérapie
  • L’accompagnemen des femmes à l’annonce de leur séropositivité à leur époux
  • Le suivi post annonce dans le couple
  • La réalisation du Counseling pré et post test
  • La réalisation du dépistage aux conjoints ayant consenti
  • La mise sous ARV des personnes infectées au traitement, la prise en charge médicale y compris le traitement des infections opportunistes des patients
  • La prise en charge nutritionnelle, sociale et psychologique des patients
  • Le renforcement économique des femmes
    - Le projet a alors permis au cours de la première année 2017 :
  • De sensibiliser 107 femmes lors des causeries ayant conduit toutes les femmes désireuses de partager leur statut de participer aux groupes de parole
  • De dépister 47 partenaires de femmes PVVIH dont 38 sont revenus positifs au VIH
  • De faire une médiation conjugale aux couples dans le besoin
  • D’organiser 22 séances de Causeries sur divers thèmes relatifs au VIH/SIDA aux 38 couples engagés dans le processus de l’annonce au bout du quel seulement 18 couples ont partagé leur résultat

Le management des connaissances au service du développement