Accueil du site > Projets par pays > Burkina Faso

Projet Victoire sur la Malnutrition - Région du Sahel

Logo APIL {GIF}Le projet Victoire sur la Malnutrition (ViiM) d’une durée de 5 ans financé par USAID/FFP, est géré par APIL, son partenaire ACDI/VOCA et deux autres associations locales au Burkina Faso. Il a pour but de « réduire l’insécurité alimentaire parmi les populations rurales vulnérables dans la province du Sanmatenga ». Il s’exécute dans quatre communes cibles de la province du Sanmatenga dans la région du Centre-Nord du Burkina Faso (communes de Kaya, Barsalogho, Pissila et Namssiguima).

Il vise l’atteinte de trois objectifs stratégiques complémentaires tout en accordant une attention particulière aux questions d’équités de genre et de développement durable. Les trois objectifs stratégiques sont : (i) : Accroitre et diversifier la production agricole (ii) Améliorer les revenus des ménages (iii) Réduire la malnutrition chronique chez les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes et allaitantes.

Les deux premiers objectifs ont été recherchés à travers les principales approches suivantes : le ciblage de 6 filières prioritaires (niébé, sorgho, petits ruminants, volaille, tomate, oignon), la sélection de groupements de producteurs sur la base de critères permettant de toucher les plus vulnérables, les formations techniques via les champs écoles, les visites commentées, le renforcement organisationnel des groupements à travers des formations spécifiques en particulier pour les formateurs endogènes, la mise en œuvre d’une approche chaînes de valeur permettant la mise en relation entre les différents maillons de la filière.

A cet effet des activités de soutien ont été organisées via des partenariats afin de permettre l’implication des agro dealers (via les foires), ainsi que le soutien des services techniques de l’Etat dans leurs rôles (campagnes de vaccination, supervision et appui aux activités de champs écoles et de visites commentées) et des opérations de commercialisation groupée. La durabilité est recherchée à travers l’hypothèse de renforcement des équipes des PLEPs, le renforcement des liens entre les acteurs locaux et les institutions locales de micro finance.

La stratégie de l’OS3 se base sur l’initiative des 1000 jours de l’OMS autour des points suivants : la Prévention de la Malnutrition chez les enfants de moins de 2 ans (PM2A), le renforcement des connaissances, l’appui institutionnel notamment le PDQ (Partnership Defined Quality) pour l’amélioration de l’accès aux services de santé, l’assainissement Totalement Piloté par la Communauté (ATPC), pour l’amélioration des pratiques d’hygiène et d’assainissement avec un accent particulier sur la construction et l’utilisation des latrines afin de mettre fin à la défécation à l’air libre et le lavage des mains, l’accompagnement de l’ATPC par la construction ou la réhabilitation d’infrastructures d’hygiène et d’assainissement communautaires. Le Projet recherche une intégration des trois objectifs stratégiques et utilisera à cet effet, notamment le mécanisme des petites subventions.

Le management des connaissances au service du développement