Accueil du site > Actualités > MIFED - Analyse des performances sociales (SBS) - Cameroun

MIFED - Analyse des performances sociales (SBS) - Cameroun

En février 2016, se basant sur la grille Social Business Scorecard (SBS) CERISE a accompagné MIFED dans l’analyse de ses performances sociales à travers en particulier son projet phare « Projet de Crédit Rural Décentralisé » (PCRD). Les dimensions couvertes par cette analyse sont, comme pour les cinq autres analyses réalisées par CERISE avec l’AIDR, le public cible, les produits et services rendus, la politique des ressources humaines, les principes d’éthiques, les profits, la pérennité et le partenariat. Le public de MIFED est constitué de populations rurales vulnérables et de femmes en zones urbaines. Une part importante du financement (45%) de MIFED provient du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural. L’importance numérique, le volume financier géré et l’attrait des services rendus par les Caisses Villageoises d’Epargne et de Crédit Autogérées (CVECA), structures de base du PCRD sont des éléments marquants de ce projet. Les CVECA mobilisent et rémunèrent l’épargne des membres ; elles bénéficient de lignes de refinancements auprès de banques de développement camerounaises(dont la BICEC) ; elles accordent des crédits à court et moyen terme à leurs membres en fonction de leurs projets (activités de consommation, activités commerciales, création ou développement de petites ou moyennes entreprises). Ces caisses ont néanmoins des limites : produits et montants encore pas assez diversifiés ; portefeuille à risque trop élevé. Face à ces difficultés, MIFED renforce la professionnalisation de bénévoles en charge de la gestion des caisses ; s’ouvre à l’innovation en testant de nouveaux produits financiers, en formant des groupes de « femmes actives », en développant des outils d’accompagnement non financiers « Farmer Business School ». Concernant la politique de ressources humaines, les employés de MIFED bénéficient d’avantages sociaux et d’une grille salariale motivante. Bien que MIFED ne dispose pas d’une politique de sécurité formalisée,, l’ONG veille sur la sécurité des agents de terrain et sur la sécurisation de l’épargne des CVECA dans des banques. L’environnement n’est pas un domaine d’intervention prioritaire de MIFED qui cependant mène des activités environnementales comme le ‘’projet Énergie verte’’ qui fonctionne dans un des réseaux de CVECA. Ce projet inclut entre autres dans sa réalisation la collecte des batteries usagées des produits solaires distribués. L’appui de l’AIDR et de CERSE a permis à MIFED de se doter d’un plan de gestion des performances sociales. Les principaux axes de ce plan portent sur la formalisation d’une politique de sécurité en particulier pour les équipes et les réseaux opérant dans l’Extrême Nord du pays ; la mise en place d’actions pour la réduction du portefeuille à risques ; la modélisation des savoir-faire ; la capitalisation des innovations. Technique sur la base de l’expérience, des innovations récentes et celles en

Le management des connaissances au service du développement