Accueil du site > Projets par pays > Cameroun

Energie et microfinance – Cameroun, Région du centre, du littoral et du sud

Logo MIFED Cameroun


Présentation des objectifs du projet.

Plusieurs ménages au Cameroun n’ont pas accès à l’électricité à cause du déficit énergétique. À cet effet, MIFED en partenariat avec l’ONG PAMIGA a démarré en 2013 un programme visant à faciliter, à travers la microfinance, l’accès à l’énergie solaire pour les populations rurales exclues du réseau électrique, afin de leur permettre de réduire leur facture énergétique, d’améliorer leurs conditions de vie, de diminuer les risques sanitaires liés à l’utilisation des sources d’énergie fossiles.

Les Entrepreneurs Énergie et les réseaux partenaires de caisses villageoises du Grand Nord, du Centre, du Sud-ouest, du Sud et du Littoral sont les partenaires de MIFED dans la mise en œuvre.

Résultats (ou impact)

Au 31 décembre 2017, 848 Entrepreneurs Energie sont actifs dans le cadre du programme (605 dans la région Centre et Littoral ; 211 dans le SW ; 32 dans le Nord). En collaboration avec ces Entrepreneurs Energie, MIFED a distribué depuis le démarrage du programme en 2013 au 31 décembre 2017, 6 165 kits solaires.

Lors des missions de suivi, les bénéficiaires des solutions solaires se sont dits satisfaits. Au plan social, les effets mesurables s’observent au niveau de l’éducation, la santé et la sécurité. Sur le plan économique, création de valeur en zones rurales, création d’emplois, le modèle EE promeut l’entreprenariat des jeunes et l’auto-emploi (rémunération des EE). Tandis que sur le plan environnemental substitution à l’utilisation d’énergie fossile.

Coût du projet + une phrase sur les bailleurs de fonds de ce projet

Coût : 109 178 500 F CFA Bailleur de fonds : PAMIGA. PAMIGA (Groupe Microfinance Participative pour l’Afrique) a été créé par le CIDR et des personnalités reconnues du secteur de la microfinance en Afrique. Sa mission est de contribuer à libérer le potentiel économique de l’Afrique rurale, en favorisant la croissance des intermédiaires financiers existants desservant les zones rurales africaines.

Fiche mise à jour le 25/10/2018

Le management des connaissances au service du développement