Accueil du site > Projets par pays

APME2A - Gouvernance des chaines de valeur et Inclusion des filières niébé, lait, et produits forestiers non ligneux au Burkina : GO-IN-Burkina


Il est mis en œuvre par Fert et APME2A son objectif est de renforcer l’inclusion des petites exploitations agricoles familiales et des Petites et Moyennes Entreprises (PME) agroalimentaires dans des chaînes de valeur durables au Burkina Faso, renforcer la structuration des chaînes de valeur (niébé, lait et produits forestiers non ligneux- PFNL) et leur gouvernance accroître durablement les capacités de production, de transformation, l’accès au marché et la qualité du niébé, du lait, des PFNL et de leurs dérivés. Il a une durée de 05 ans (2017-2022) Les bénéficiaires de ce projet sont : 3200 familles, soit environ 16 000 personnes intervenants dans la chaines de valeurs lait, niébé et PFNL.

Les résultats attendus à la fin de ce projet sont :

R1 : Le fonctionnement et la gouvernance des cadres interprofessionnels sont renforcés au sein de chaque filière pour (i) faciliter les échanges et améliorer la concertation aux niveaux national et régional, (ii) favoriser la formalisation des contrats entre les opérateurs, (iii) renforcer la production et la diffusion d’informations stratégiques et de connaissances et (iv) favoriser la gestion concertée des ressources naturelles.

R2 : Les capacités techniques et organisationnelles des acteurs sont renforcées et les consommateurs sont informés de ces innovations, au travers (i) de services d’appui à la production, (ii) d’un accès amélioré aux intrants, (iii) de formation à la commercialisation, (iv) de la réhabilitation d’infrastructures de stockage, (v) de la modernisation des unités de production, (vi) d’accompagnements sur la qualité et les stratégies commerciales et (vii) d’études de marchés et de campagnes de promotion.

Pour atteindre ces résultats L’approche proposée par le consortium est de type chaine de valeur qui vise le renforcement de l’ensemble des maillons de la chaine de valeurs, afin de favoriser un développement global des filières appuyées. Avec l’appui du consortium, les capacités des producteurs seront renforcées en vue dans le sens de l’amélioration de la production en amont pour les opérateurs de l’aval des filières.

Réciproquement, le renforcement des industries de transformation et de commercialisation est indispensable pour écouler les produits des agriculteurs. Les appuis en renforcement de capacités et en modernisation des appareils productifs sont ainsi prévus de l’amont (producteurs d’intrants) à l’aval (MPME de transformation et commercialisation). Le montant global de ce projet est de 500 000 euro

Le management des connaissances au service du développement