Accueil du site > Actualités > APME.2A - Analyse des performances sociales (SBS) - Burkina (...)

APME.2A - Analyse des performances sociales (SBS) - Burkina Faso

APME.2A a pour vocation de travailler comme une entreprise de développement. L’appui de CERISE à l’évaluation des performances sociales de cette structure a particulièrement porté sur les projets Entreprise de Services et Organisation de Producteurs (ESOP) et Centre d’Agrégation (CdA) des récoltes des OP qui sont ses produits « phares » et innovants. Les résultats de cette évaluation sont présentés à travers le projet et le public cible, les produits et services rendus, la politique des ressources humaines, les principes d’éthique (environnement, responsabilités vis-à-vis de la communauté, fiscalité), les profits et la pérennité.

APME.2A focalise ses actions sur le renforcement des organisations locales avec pour objectif final l’amélioration de l’accès au marché pour les Organisations de Producteurs (OP). Elle est à l’origine dans le pays de projets entrepreneuriaux, en particulier des ESOP et des CdA, qu’elle soutient au bénéfice des petits producteurs. Ces deux types d’organisations sont en charge de la commercialisation des productions des OP locales.

Tous les employés de APME.2A sont déclarés avec des efforts sur les bénéfices sociaux dont la promotion de l’initiative individuelle et l’entrepreneuriat féminin. Cependant, APME.2A n’évalue formellement ni le niveau de pauvreté initiale de ses bénéficiaires ni son évolution dans le temps, et n’a pas encore mis en place de mécanisme formel de gestion de la confidentialité ou des plaintes. Par ailleurs, APME.2A assure un suivi de ses projets et partenaires plus dans l’optique de la bonne gestion comptable et des réalisations que de l’évaluation de sa performance et l’évolution dans le temps de la situation de ses bénéficiaires. A noter aussi que, l’ONG peine à bénéficier d’une image d’innovateur auprès de ses partenaires, alors qu’elle a par exemple introduit récemment l’utilisation d’une application mobile pour favoriser la communication et la consolidation de l’offre entre les CdA.

Dans le cadre de son plan d’orientation stratégique 2016-2020, APME.2A a engagé une réflexion sur la redéfinition de sa mission sociale. Comme acteur intervenant en renforcement aux organisations locales, la structure envisage de renforcer dans son offre de services la part de l’assistance technique aux entreprises rurales, agricoles comme artisanales et sa capacité à agir comme intermédiaire de confiance en matière du préfinancement agricole et du commerce équitable. Pour assurer sa pérennité et le renouvellement des sources de financements APME.2A multiplie des initiatives et stratégies de mobilisation de ressources financières.

L’évaluation est assortie d’une proposition de plan de gestion des performances sociales qui est articulé autour de 4 axes : (i) documenter les savoir-faire et les valoriser (la capitalisation des innovations qui doit être « institutionnalisée) ; (ii) accroître la capacité des ESOP et des Centres d’Agrégation à capter des financements ; (iii) mettre en place et suivre des indicateurs de profils ; (iv) mener une étude de marché sur les filières agricoles burkinabées susceptibles de bénéficier de marchés bio et/ou équitables dynamiques en Europe.

Le management des connaissances au service du développement